Data mining amiante : ce que révèlent les données de laboratoires

Posted by

Simon Schneebeli; mars 15, 2022

Les crépis contiennent-ils souvent de l'amiante ? Y a-t-il des différences selon la région ? Les données des laboratoires peuvent fournir certaines indications sur ces questions.

Le laboratoire d'analyse d'amiante Analysis-Lab de Bienne a mis à notre disposition des données représentatives sur le crépi. Analysis-Lab est probablement le plus grand laboratoire d'amiante de Suisse et l'un des rares à analyser des échantillons provenant autant de la Suisse alémanique que de la Suisse romande et du Tessin.

Combien d'échantillons de crépis sont prélevés ?

Au total, le laboratoire Analysis-Lab dispose de données sur plus de 100 000 analyses d'échantillons de matériaux. En ce qui concerne les crépis, on constate que :

  • Suisse alémanique : 29% des échantillons de matériaux analysés sont du crépi (mot-clé « Putz »).
  • Suisse romande : seuls 12% des échantillons analysés sont du crépi (mot-clé « crépi »).
  • Tessin : ici, 20% sont du crépi (mot-clé « intonaco »).

Le fait que près de 30% des échantillons prélevés en Suisse alémanique soient des crépis étonne à première vue. En même temps, la diversité de crépis dans un bâtiment est grande, et le nombre de cas où il y a plusieurs couches est important. Cette diversité nécessite de prélever beaucoup d'échantillons, même dans la même pièce (p. ex. crépi mural, crépi de plafond, crépi dans une niche pour radiateurs / allège), et entraîne un nombre d’échantillons de crépi nettement plus élevé que celui des colles à carrelage, par exemple.

En revanche, la proportion d’échantillons de crépi par rapport à la quantité totale d’échantillons prélevés est remarquablement faible en Suisse romande (12% seulement). Une explication possible :  Le terme français courant est bien « crépi », mais on utilise parfois aussi le terme « enduit » (qui correspond théoriquement au crépi de fond) ou les diagnostiqueurs parlent de « peinture » lorsqu'il s'agit d'un crépi lisse. Mais en Suisse Alémanique il y en a aussi différents termes. Mais est-ce que dans l’ensemble cela explique vraiment cette différence avec la Suisse alémanique ? Les données du laboratoire ne permettent pas de répondre à cette question.

Quelle est la proportion d'échantillons de crépi contenant de l'amiante ?

  • Suisse alémanique : en Suisse alémanique, 9 % des échantillons de crépi analysés contiennent de l'amiante. Le laboratoire Aatest, basé à Lenzbourg, confirme que chez eux aussi, environ 9% des échantillons de crépi analysés contiennent de l'amiante.
  • Suisse romande : en Suisse romande, seuls 5% des échantillons contiennent de l'amiante. Le laboratoire Microscan, basé à Lausanne, a par ailleurs confirmé cette différence.
  • Tessin : Au Tessin, seuls 3% des enduits contiennent de l'amiante.

Comment de tels écarts se produisent-ils ? L'explication la plus probable est qu'il y avait de fortes différences entre les régions dans les enduits utilisés, c'est-à-dire que les entreprises de Suisse romande et du Tessin ont utilisé nettement plus souvent des enduits sans amiante que celles de Suisse alémanique (presque deux fois plus).

Autre explication possible : lorsque le nombre d'échantillons prélevés par bâtiment est plus élevé, les résultats sont plus souvent contradictoires. La « bonne pratique » dans de tels cas consiste alors à prélever un nombre important d'échantillons supplémentaires afin de confirmer les résultats et de déterminer plus précisément les surfaces à assainir. Mais de telles analyses complémentaires ont surtout lieu lorsque de l'amiante a déjà été détecté dans un échantillon local.

La proportion de résultats positifs pour l'amiante augmente donc avec le nombre d'échantillons. Cet effet devrait toutefois être faible. L'explication principale reste donc qu'il existe effectivement d'importantes différences selon les régions.

Se pose encore la question si le procédé d'analyse impacte le résultat. En effet, le nombre d'erreurs de laboratoire sur les crépis est important. Mais : Chez Analysis Lab, tous les échantillons sont analysés à leur siège principal à Bienne avec le même procédé.

Conclusions

Pour les personnes qui pensent encore que le crépi ne contient presque jamais d'amiante : Ce n'est définitivement pas le cas ! Comme pour les colles de carrelage, chaque type de crépi doit être prélevé et analysé séparément.

Concernant le nombre d'échantillons : si l'on considère la diversité des enduits, il est tout à fait possible, même pour une maison individuelle, qu'il faille prélever autant, voire plus d'échantillons d'enduit que de colle à carrelage.

La référence technique Polludoc exige qu'une stratégie d'échantillonnage soit développée et documentée de manière compréhensible dans le rapport de diagnostic. Polludoc indique un ordre de grandeur de 5 à 8 échantillons pour une maison individuelle et de 10 à 24 échantillons pour un immeuble de 20 appartements identiques.

Enfin, il convient de remettre en question les résultats de laboratoire : on sait que la marge d'erreur pour les enduits peut atteindre 10% selon le laboratoire. A cela s'ajoute une source d'erreur probablement tout aussi importante chez le diagnostiqueur ou la diagnostiqueuse. Une remise en question critique des résultats de laboratoire et, le cas échéant, des prélèvements complémentaires conduit certes à un nombre parfois très élevé de prélèvement d'échantillons de crépi, mais ces coûts sont tout à fait justifiés si l'on peut ainsi réduire le coût du désamiantage.

Weitere News

Les crépis contiennent-ils souvent de l'amiante ? Y a-t-il des différences selon la région ? Les données des laboratoires peuvent fournir certaines indications sur ces questions.

Posted by: Simon Schneebeli; Mardi, 15 mar

Il y a quelque temps, nous avons organisé un cours de sensibilisation dans une entreprise active dans l'entretien de bâtiments. Pendant la pause, un participant nous a montré son atelier, dans lequel il effectue égalemhauffeent de petits travaux d'entretien sur des c-eau, etc.

Posted by: Simon Schneebeli; Vendredi, 18 fév
Le Centre de Formation BilBau (mot court pour "Bildungszentrum Bauschadstoffe Schweiz") a été créé en été 2018 et est aujourd'hui basé à Lenzburg où il dispose de ses propres locaux.
Depuis sa création, il a investi du temps et de l'énergie à améliorer son programme de formations de base, mais également à développer de nouvelles formations, par exemple sur de nouveaux procédés de désamiantage ou concernant la sécurité sur les chantiers de désamiantage.
Posted by: Simon Schneebeli; Mercredi, 14 oct

Dans le cadre d’un diagnostic avant travaux, il est souvent nécessaire de prélever des peintures techniques et de les analyser par rapport aux PCB. Pour ensuite déterminer la filière d’élimination, on peut calculer la teneur en PCB sur toute l’épaisseur de l’élément constructif. Si cette teneur reste en dessous des valeurs limites des décharges, il n’y a éventuellement même pas besoin de procéder à un assainissement. Mais comment calculer la concentration d’un polluant sur l’épaisseur d’un élément de construction ? Et à quoi faut-il faire attention ?

Posted by: Simon Schneebeli; Mardi, 11 aoû